visuel-startups-defaut

WoodTechno

Créée fin 2021, la startup WoodTechno révolutionne le marché de l’énergie-bois grâce à son procédé innovant de fabrication de granulés de bois de haute performance énergétique. La technologie WoodTechno utilise les co-produits du sciage (sciure, copeaux, plaquettes) à partir de tout type d’essences de bois, feuillus ou résineux, seuls ou en mélange, là où les solutions actuelles montrent leurs limites. L’enjeu : que toutes les scieries, en particulier les petites ou moyennes, puissent enfin valoriser leurs co-produits sur leur site même, dans une logique de production locale, au plus près des forêts et des consommateurs. Ancré dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, WoodTechno prévoit d’y installer son pilote industriel dans les prochains mois.

Une innovation de rupture issue de la recherche

WoodTechno est née de la rencontre entre José Brunet, professionnel de la filière bois, et Frédéric Becquart, chercheur sur le site stéphanois du laboratoire Ingénierie des Matériaux Polymères, (Université Jean Monnet de Saint-Etienne, Université Claude Bernard Lyon 1, INSA Lyon et CNRS), et de leur volonté commune d’optimiser le processus de fabrication actuelle des granulés bois, qui s’opère par voie sèche avec une technologie inefficiente nécessitant des installations aussi coûteuses qu’énergivores. Les recherches menées par Frédéric Becquart, Fetah Ghriga et Christian Carrot au sein de l’IMP ont permis d’aboutir à un procédé de fabrication de granulés de bois unique sur le marché, en rupture avec l’existant, modulaire et très robuste, moins cher et réduisant les coûts d’exploitation.

Cette innovation brevetée peut être utilisée pour toutes les essences d’arbres en traitant indifféremment avec ou sans mélanges les essences de résineux et de feuillus, là où les solutions actuelles ne le permettent pas. Les granulés de bois produits consomment moins d’énergie par la technologie d’extrusion bivis et sont conformes aux normes actuelles (EN+, DIN+ ..), avec un pouvoir calorifique renforcé et une forte durabilité. Le procédé développé permet également de réduire les étapes de fabrication des granulés avec une grande modularité induisant une compacité des installations industrielles accessible à toutes tailles de scierie. Cette innovation assurera aux utilisateurs un coût de revient très compétitif pour leur accès au marché des granulés de bois.

Une startup ancrée dans la région Auvergne-Rhône-Alpes qui vise également l’international

Issue d’une innovation née au sein d’un laboratoire de Saint-Etienne, incubée par PULSALYS dans l’agglomération lyonnaise, puis installée dans le Cantal, la startup WoodTechno est un projet profondément ancré dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. 3ème région forestière de France avec plus de 2,5 millions d’hectares et un taux de boisement de 36%, la Région soutient le projet au travers d’un financement FEDER. L’une des ambitions de WoodTechno est la souveraineté industrielle en créant un modèle économique au plus près des territoires garantissant un approvisionnement en circuit court pour le consommateur final. Dans un second temps, la startup souhaite étendre son procédé au niveau national, européen puis mondial.

WoodTechno prévoit d’installer son premier pilote semi-industriel prochainement à Saint-Etienne pour produire jusqu’à 300 kg par heure à l’horizon de début 2023. Dès lors un démonstrateur sera mis en service sur le site industriel de la Scierie du Milieu située dans le Cantal dont José Brunet vient de faire l’acquisition avec ses associés afin d’atteindre une production nominale de 4 tonnes par heure à l’horizon 2024. WoodTechno projette de vendre la chaîne industrielle complète, incluant le procédé breveté, à destination des petites et moyennes scieries pour leur assurer une meilleure valorisation des co-produits issus de leurs productions et donc des marges complémentaires.

« Nous sommes fiers à PULSALYS de soutenir depuis plusieurs années l’ambition de WoodTechno, qui va dessiner notre avenir de manière pérenne et écologique, tout en contribuant à la réindustrialisation et à la relance économique française et européenne. » précise Sophie Jullian, Présidente de PULSALYS.

Un soutien déterminant de PULSALYS depuis le départ

A la suite de l’appel à projets Tech4Earth en 2019, PULSALYS a soutenu cette innovation tout au long de son développement. Cela s’est traduit tout d’abord par un soutien financier et humain pour expérimenter le procédé, avec notamment l’achat d’équipements et l’embauche d’un post-doctorant sur 18 mois au sein du laboratoire, et arriver jusqu’à une preuve de concept. Le soutien de PULSALYS s’est poursuivi sur l’aide à la création de la startup grâce au programme d’incubation suivi par le CEO, José Brunet, et à la recherche de différents financements (bourse French Tech, concours i-Lab, R&D Booster…).

« PULSALYS a été le maillon essentiel pour atteindre le niveau de développement de l’innovation que nous nous étions fixés. Sans cet apport, à la fois structurant sur la coordination du projet et financier avec la protection de l’innovation et l’embauche d’un post-doc, cette startup n’aurait jamais vu le jour. La collaboration se poursuit aujourd’hui avec l’entrée au capital de PULSALYS et un soutien dans le recrutement de notre premier salarié. » souligne José Brunet, CEO de WoodTechno.

Des perspectives de marché très encourageantes

Accentué par les hausses de tarif des énergies, le marché des granulés bois est exponentiel avec une croissance de 10% par an ces 10 dernières années dans le monde, ainsi qu’une hausse de 50% dans la vente de poêles à granulés et de chaudières en France. La consommation actuelle de granulés de bois est de plus d’un million de tonnes par an en France et 30 millions de tonnes en Europe alors que nous n’en produisons que 23 millions, ce qui démontre le potentiel de marché et l’intérêt de cette souveraineté industrielle.

Pour se faire, la startup compte sur une nouvelle embauche en 2022 puis quatre en 2023, dont celle d’un directeur commercial.

En bref

  • Création : Octobre 2021
  • Lieu : Vabres (15)
  • CEO : José Brunet
  • Nombre de personnes : 1
  • Site internet : en cours de développement
  • Contact Chef de projet PULSALYS : nicolas.mousset[@]pulsalys.fr
  • Chercheur impliqué : Frédéric Becquart
  • Laboratoire impliqué : Ingénierie des Matériaux Polymères, (Université Jean Monnet de Saint-Etienne, Université Claude Bernard Lyon 1, INSA Lyon et CNRS)