visuel-startups-defaut

MEDAE

L’application intelligente d’assistance cognitive MAX by MEDAE a pour vocation d’appuyer en temps réel tous les professionnels de terrain confrontés à des situations complexes, d’urgence ou de crise. L’efficacité des outils MAX by MEDAE a été démontrée en particulier dans les domaines les plus stressants de la santé. En situation de gestion de crise ou de stress, chacun d’entre nous peut oublier jusqu’à 50% de son savoir-faire habituel, pourtant décisif dans ce contexte. En cause, les « biais cognitifs », qui sont une distorsion dans le traitement cognitif d'une information provoquant la déviation de la pensée logique et rationnelle. Ces erreurs sont généralement inconscientes et propres à l’esprit humain. A fortiori, ces biais existent en situation d’urgence médicale et peuvent avoir des conséquences graves. Dans le cadre de la crise liée au Coronavirus, l'application d’aide cognitive MAX by MEDAE a mis à disposition des professionnels de santé des aides cognitives Covid-19 sur smartphone et tablettes immédiatement opérationnelles. Les procédures métiers MAX Covid-19 se sont déployées dans certains CHU de Bourgogne et du Rhône.

L’application d’aides cognitives en milieu médical

Née de la pratique personnelle de Jean-Christophe Cejka, médecin anesthésiste-réanimateur aux Hospices Civils de Lyon (HCL) et formateur en simulation médicale, l’application MAX by MEDAE améliore à la fois l’efficacité de la prise en charge médicale et le travail d’équipe des soignants. « La prise en charge inadéquate dans les domaines de la santé est une cause d’accidentologie évitable importante » confie Jean-Christophe Cejka, CEO de MEDAE. « Plusieurs milliers de ces cas seraient évitables chaque année à l’hôpital, ce qui représenterait, selon l’OMS*, une économie potentielle de 200 millions d’euros par an pour la société ». « L’erreur humaine semble être la 3ème cause de mortalité dans les pays occidentaux » [2] poursuit-il.

Parti du constat qu’au moins 70% d’événements indésirables graves en santé sont attribuables à des erreurs humaines, il a imaginé et conçu une aide cognitive digitale sous forme d’application mobile qui facilite la gestion de situations de crise pour vérifier la bonne application des procédures en temps réel. Cette application, co-pilote des professionnels de terrain, a pour ambition de diminuer les erreurs, médicales notamment, mais aussi d’améliorer la prise en charge des patients grâce au recueil des informations directement au coeur du soin, afin de permettre leur analyse et l’amélioration des procédures. Alliant ergonomie et interactivité, l’application constitue aussi un outil de formation initiale et d’entrainement en simulation santé pour former tout au long de l’année les personnels médicaux ou non (l’application MAX est utilisée par le SDMIS sapeurs-pompiers du département du Rhône et de la métropole de Lyon).

Dans le cadre de la crise actuelle, l'application a été mise à disposition des professionnels de santé pour la gestion et le suivi des patients atteints de COVID-19. Différents CHU de Bourgogne et du Rhône utilisent aujourd'hui l'application MAX by MEDAE dans leur prise en charge du COVID-19.

    Pour en savoir plus sur la lutte de MEDAE contre le COVID-19, cliquez ici

    MAX by MEDAE s'adapte à tous

    « En aéronautique, on a inventé la checklist et c’est devenu l’un des milieux professionnels les plus sûrs au monde » observe Jean-Christophe Cejka. « Il n’y a pas de raison pour que l’on n’arrive pas à décliner les protocoles de soins sous forme d’aides cognitives, à la faveur des patients… et des soignants ! Un anesthésiste américain avait déjà introduit dans les années 90 de tels protocoles papier au bloc, mais la différence est qu’aujourd’hui on a les outils numériques adaptés pour une mise en place globale et personnalisée » indique-t-il. Dorénavant, les barrières de langue n’existent plus et MAX peut être utilisé dans n’importe quelle langue.

    MAX, s’adapte à la hauteur de chaque savoir-faire métier :

    • Co-pilote, MAX allie savoir-faire humain et nouvelles technologies pour accroitre la performance de tous les professionnels accomplissant des tâches à forts impacts.
    • Co-éditeur, MAX intègre la diversité de savoir-faire métiers grâce à la fonctionnalité d’éditeur disponible sur le portail Web MAX, qui permet de modéliser et de personnaliser chaque aide cognitive en fonction de ses enjeux professionnels
    • Co-équipier, MAX capitalise sur le savoir-faire avec un expert en poche, évolutif, multimédia et polyglotte.

    Des études cliniques à l’appui

    Testé auprès des étudiants en médecine dans le cadre d’une première étude clinique réalisée au Centre Lyonnais d’Enseignement par la Simulation Santé (CLESS : UCBL, HCL) [1] partenaire de MEDAE, le premier prototype de la solution a permis d’améliorer de façon importante la gestion des situations médicales d’urgence, notamment grâce à une plus grande sérénité des utilisateurs. Les résultats prometteurs de cette étude ont fait l’objet d’une publication scientifique dans le journal d’anesthésie de référence (British Journal of Anaesthesia [2]), dans laquelle sont formellement démontrées la plus-value technique et l’amélioration de la coordination de l’équipe lors des interventions médicales d’urgence. « L’utilisation de notre aide cognitive permet de réduire de 60% les erreurs et les oublis lorsque l’on compare à une gestion de la crise sans aide cognitive, et surtout d’améliorer les capacités à gérer la crise (facteur humain) » rapporte Jean-Christophe Cejka.

    Une deuxième étude clinique a été menée sur des cas d’arrêt cardiaque auprès d’internes expérimentés et de médecins, également publiée dans le BJA. Les résultats ont été comparés aux procédures « papier ». Les performances techniques et non techniques de l’équipe ont été renseignées. Les erreurs ont été diminuées de 70% avec, là encore une amélioration nette du facteur humain. Une 3ème publication dans le journal de référence en santé militaire Military Medicine a démontré que même chez des personnels aussi entrainés que peuvent l’être les soignants des forces spéciales, l’utilisation d’une aide cognitive MAX dédiée diminue les erreurs humaines et améliore la gestion de la crise.

    Une ambition forte soutenue par PULSALYS

    MEDAE est entrée en incubation chez PULSALYS en novembre 2015 et le projet MAX a fait l’objet d’un financement de 140 K€ dédié au développement d’une première solution commercialisable, pour aider la structuration et le lancement de la société. Au-delà du développement technologique, l’apport de PULSALYS a porté sur un soutien global intégrant la stratégie d’accès au marché, les aspects réglementaires, juridiques et financiers, la formalisation du business plan et le renforcement de l’équipe. L’objectif a été de faire éclore une startup robuste, dotée d’un premier produit novateur lui assurant un avantage concurrentiel réel sur le marché. L’entreprise a officiellement été créée le 2 novembre 2018.

    De belles perspectives pour accompagner la transformation digitale des professionnels de santé

    MEDAE a pour objectif de laisser l’humain et son savoir-faire au cœur de l’action tout en diminuant les erreurs, les accidents et les coûts associés. Positionnée prioritairement sur le secteur de la santé, MEDAE a reçu le prix 2018 de la Société Française d’Anesthésie Réanimation dans la catégorie médecine d’urgence. L’entreprise a signé en 2018 un premier contrat avec l’Association Nationale de Formation Hospitalière (ANFH) région Bourgogne. MEDAE se lance sur le marché européen des professionnels de santé et de la gestion de crise, et envisage sa certification comme Dispositif Médical. MAX pourra prendre place au cœur des spécialités médicales à risque, et grâce au recueil d’informations dans une base de données sécurisées, évoluera en un outil intelligent proposant de l’aide en temps réel aux professionnels lors de la prise en charge des patients. Enfin, au travers notamment de partenariats dans les milieux de l’armée et de l’industrie, l’ambition de MEDAE est d’élargir ses marchés d’application pour faire de MAX l’outil de référence pour accompagner la transformation digitale des professionnels de santé et plus globalement pour soutenir tous les professionnels assumant des tâches complexes à forts impacts vers de meilleures performances.

    « Notre force est de proposer des aides cognitives professionnelles personnalisables, cela nous permet d'être réactif pour aider les soignants en temps réel dans la prise en charge du Covid-19 aujourd’hui. Dans un avenir proche, ces outils de gestion de crise comme MAX vont s’afficher de plus en plus comme des leviers opérationnels pour gagner en réactivité » conclut Jean-Christophe Cejka.

    En bref

    • Création : 2 novembre 2018
    • Lieu : Lyon
    • Fondateurs : Jean-Christophe CEJKA (CEO)
    • Nombre de personnes : 3
    • Site internet :  http://www.medae.co/
    • Contact MEDAE: jcc[@]medae.co
    • Contact Chef de projet PULSALYS : stephane.donnet[@]pulsalys.fr

    *Source OMS  2015

    [1] Université Claude Bernard Lyon 1, Hospices Civils de Lyon

    [2] BMJ 2016;353: i2139

    [3] Br J Anaesth. 2017 Nov 1;119(5): 1015-1021 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29028930

    [4] Br J Anaesth. 2019 Aug 1;123(2): e160-e163 https://bjananaesthesia.org/article/S0007-0912(19)30335-6/fulltext

    [5] Mil Med. 2020 Feb 24 https://academic.oup.com/milmed/article-abstract/doi/10.1093/milmed/usz482/5748228?redirectedFrom=fulltext