visuel-startups-defaut

SKILDER

La startup Skilder propose une solution pour optimiser les processus RH (Recrutement, formation) sur la base de « compétences comportementales » à travers une plateforme de simulation d’interactions professionnelles par médiation digitale. Orientée par 1Kubator dans le cadre du programme 1Ktech, PULSALYS a caractérisé le besoin de la startup et identifié une technologie du laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations) afin de renforcer le caractère innovant de la solution proposée par Skilder tout en construisant un programme de développement sur-mesure.

La startup SKILDER fondée en avril 2018 par Pierre de Sousa*, son actuel CEO, propose des solutions interactives et immersives centrées sur les « Soft Skills » ou compétences comportementales. « Notre approche permet d’évaluer les compétences comportementales, le savoir-être de manière scientifique, objective et mesurable, afin de répondre à de vrais enjeux de recrutement ou de formation, en particulier pour les grands comptes et grands acteurs du marché RH » indique Pierre De Sousa. Parmi les compétences recherchées dans le cadre d’une pré-qualification de candidats : l’empathie, la persuasion ou encore l’affirmation de soi. Des Soft Skills très difficiles à déceler, et pourtant essentiels pour des métiers tels que celui de commercial ou de manager.

Le candidat est tout d’abord positionné en situation au travers de jeux vidéo individuels en ligne. « Observer le candidat en interactions réelles est notre vrai différentiateur, car c’est dans l’interaction humaine que se captent l’essentiel des Soft Skills », complète le fondateur. Technologie de pointe à l’appui, le comportement du candidat est alors observé au travers de l’analyse d’un spectre large de comportements du candidat : verbal, para-verbal, postures, traces informatiques. La solution s’appuie sur une méthodologie de calibrage pour s’adapter aux standards de chaque entreprise, en offrant une évaluation au plus proche du référentiel de compétences recherché.

Du laboratoire à la société civile

Grâce à PULSALYS, c’est dans le laboratoire ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations) que la jeune société SKILDER est venue puiser l’unicité de son expertise en modélisation des interactions. « Ce qui m’intéresse est la façon dont les gens collaborent et construisent les connaissances » indique Matthieu Quignard, ingénieur de recherche au sein du laboratoire ICAR et spécialiste en linguistique conversationnelle et interactionnelle. « Nous avons développé une méthodologie utile aux chercheurs sur la dimension paraverbale de l’expression …mais sans imaginer qu’elle puisse intéresser d’autres personnes !» confie-t-il.

La coïncidence était cependant parfaite avec la problématique de la startup SKILDER qui de son côté venait de terminer un projet sur l’analyse des comportements et la construction des émotions. « Il nous manquait alors l’expertise d’un laboratoire qui se distinguait pour identifier les faits d’expression les plus révélateurs des Soft Skills, ICAR est devenue de fait une pierre d’angle du projet » explique Pierre de Sousa. ICAR est un membre clé du labex ASLAN (Advanced Studies on LANgage complexities) qui se distingue en France en matière de compréhension du langage dans sa multi-modalité (verbal, paraverbal, etc.), et spécialisé dans l’analyse et l’identification de marqueurs gestuels et d’indices non verbaux. Le laboratoire apporte à SKILDER une expertise unique en France permettant de recueillir ces marqueurs et de déceler des indices comportementaux.

Un réseau efficient boostée par PULSALYS

L’enchaînement des interactions autour de SKILDER est la démonstration parfaite de l’efficacité du réseau, qui n’a dans le cas présent rien de virtuel :

  • Incubée chez 1Kubator depuis juillet 2017, la startup est recommandée auprès de PULSALYS en novembre 2017 dans le cadre du programme 1Ktech commun entre 1Kubator et PULSALYS, afin de renforcer le caractère innovant de sa solution par la technologie.
  • Après avoir caractérisé le besoin de SKILDER, PULSALYS oriente son dirigeant vers le laboratoire ICAR.
  • S’ensuit la construction concertée du programme de développement du projet entre ICAR, SKILDER et PULSALYS, lancé en novembre 2018, et qui inclut notamment le recrutement de Yuko Sasa, ingénieure en traitement automatique des langues
  • PULSALYS entre au capital de SKILDER en décembre 2018
  • L’ambition Deep Tech de mise en mouvement par PULSALYS conduit SKILDER à décrocher la bourse French Tech Émergence en Septembre 2019
  • Le consortium Pouss@lys labellise la startup dans le dispositif French Tech Seed en Novembre 2019
  • Grâce aux réseaux 1Kubator et PULSALYS, SKILDER lève plus de 500k€ en janvier 2020 pour accélérer son déploiement.

« PULSALYS est pour nous un interlocuteur irremplaçable pour 3 raisons principales : l’excellente connaissance du tissu scientifique local permettant d’identifier dans tout le panorama quels acteurs vont apporter les meilleures synergies, la sensibilité business qui d’emblée pointe sur la viabilité commerciale du produit ou service, et enfin le pragmatisme et l’ouverture » déclare Pierre de Sousa. Selon lui, PULSALYS a été l’architecte de la construction du projet avec le laboratoire ICAR, grâce aussi à partenariats concrets comme celui tissé avec 1Kubator ou BPI France, et il s’agit véritablement d’une réussite partenariale avec les différents acteurs de l’innovation.

Un projet digital qui valorise l’humain avec de belles perspectives

« Il s’agit d’un projet digital et technologique, mais qui aussi valorise l’humain et est en faveur de l’égalité des chances » observe Stéphane Donnet, chef de projet chez PULSALYS, insistant sur l’apport des SHS dans le numérique. « Grâce à SKILDER on évite l’exclusion d’un profil uniquement sur la base de son curriculeum vitae » commente-t-il.

SKILDER comptabilise plus de 200k€ de CA sur son premier bilan 2019, auprès de grands comptes tels que la Banque Populaire AURA, Auchan Retail France, ou la Fédération du Commerce et de la Distribution. L’entreprise a concrétisé ce début d’année une levée de fonds de plus 500 k€ auprès notamment du fonds d’investissement Phitrust, et porte l’ambition d’un chiffre d’affaire d’1M€ dès 2020. La première solution SKILDER déjà commercialisée dédiée au métier de commercial sera le levier de ce développement commercial, suivi début 2020 par une solution dédiée au compétences managériales, qui sera co-construite avec un acteur majeur du conseil et de l’assessment RH : BPI Group. L’ambition humaine est au cœur de la dynamique de Skilder, qui entends apporter sa pierre à l’égalité des chances et à la valorisation par les Soft Skills des populations en reconversion ou en insertion.

Mais Pierre De Sousa nous l’assure, il y a un impact sociétal sur lequel Skilder compte apporter une innovation inédite : la réduction des risques psycho-sociaux (RPS). « Jusqu’ici, nous engageons des actions de prévention des RPS en s’intéressant aux facteurs de risque chez le collaborateur qui en est victime. Cependant, nous savons depuis des années que les premiers facteurs de risque des RPS se trouvent dans les lacunes du management auquel le collaborateur est exposé : management toxique, incapacité à prioriser/valoriser/… Il est aujourd’hui impossible de prédire en recrutement ces facteurs de risques chez des candidats à un poste de management, et il est encore plus difficile de le constater objectivement parmi une population de managers déjà en place pour les améliorer. C’est à la manière dont nous évaluerons les compétences des managers en termes d’empathie, d’attention à l’autre, d’humilité (etc.) que nous pourrons répondre à ce fléau du 21ème siècle ».

En bref

  • Création : Avril 2018
  • Lieu : Lyon 3ème
  • Fondateur : Pierre De Sousa
  • Nombre de personnes : 5
  • Palmarès : Bourse French Tech, French Tech Émergence/Deep Tech, Labellisation French Tech Seed, Trophée des fournisseurs BPCE
  • Site internet : www.skilder.fr
  • Compte Twitter : @Skilder_pro
  • Contact SKILDER : pierre[@]skilder.fr
  • Contact chef de projet : stephane.donnet[@]pulsalys.fr
  • Laboratoire impliqué : ICAR
  • Chercheur impliqué : Matthieu QUIGNARD