visuel-news-defaut

4 lauréats du concours d’innovation i-PhD issus du Programme Jeunes Chercheurs de PULSALYS

6 février 2020

Les résultats du concours d’innovation i-PhD, lancé en juillet 2019 par le MESRI et Bpifrance, ont été dévoilés ce jeudi 6 février 2020 par Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ce dispositif vise à soutenir les jeunes Docteurs souhaitant valoriser leurs travaux de recherche et à aider la création de startups Deep Tech grâce à leurs innovations de rupture. Parmi les 29 lauréats de cette première édition, PULSALYS est fier d’avoir 4 lauréats, dont 2 Grands Prix, issus de notre Programme Jeunes Chercheurs et soutenus dans leur projet entrepreneurial.

un concours qui favorise l’entrepreneuriat et l’émergence de startups Deep Tech

Le concours i-PhD est réservé à des jeunes Docteurs ou Doctorants qui souhaitent valoriser des résultats de recherche à travers un projet de transfert de technologie. Il s’inscrit dans cette volonté du Gouvernement d’encourager la valorisation entrepreneuriale des travaux de recherche et est également un levier favorisant la création de startups deeptech en lien avec l’écosystème déjà existant (SATT, incubateurs…). L’ensemble des lauréats bénéficieront d’un accompagnement de 12 mois avec un programme de mentorat par des entrepreneurs et des industriels, du financement d’une formation et d’un Summer Camp d’une semaine dans la Silicon Valley.

En lançant le concours national i-PhD en juillet 2019 en partenariat avec le Réseau SATT, Bpifrance a offert une véritable opportunité à ces jeunes chercheurs porteurs de projets innovants de promouvoir leurs projets sur le plan national! Ce concours renforce les démarches déjà entreprises par PULSALYS et d’autres membres du réseau SATT (SATT Paris Saclay, Linksium, SATT Conectus…) partageant toutes déjà l’ambition de faire émerger les talents et projets des jeunes docteurs afin de leur apporter davantage de visibilité. Pour PULSALYS, c’est avec son Programme Jeunes Chercheurs, initié en décembre 2018, que cela s’est concrétisé sur le territoire de Lyon et Saint-Etienne. PULSALYS renforce d’ailleurs cette démarche pionnière en lançant la 3ème édition de son Programme Jeunes Chercheurs afin d’identifier les lauréats i-PhD de demain ! Ces derniers ont jusqu’au 5 mars pour candidater.

Le Programme Jeunes Chercheurs de PULSALYS

Les 4 lauréats ont suivi la première édition du Programme Jeunes Chercheurs de PULSALYS en décembre 2018. Conçu, développé par PULSALYS, et soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, ce programme s’adresse aux jeunes chercheurs, jeunes docteurs, doctorants et post-doc et propose un programme de formation sur-mesure sur l’entrepreneuriat, le Doctyboot, pour permettre aux candidats de monter en compétences et d’en faire les dirigeants de demain. Pour cela, ils ont pu se familiariser avec le monde de l’innovation avec différents intervenants pour peaufiner leurs propositions de projet, identifier la valeur de leur projet et le marché potentiel, définir un modèle économique pertinent, comprendre les enjeux de la Propriété Intellectuelle et enfin, apprendre à présenter et pitcher son projet !

Ce dispositif permet aussi aux lauréats d’être soutenus à la fois sur le plan financier mais aussi humain par PULSALYS afin de développer leur projet innovant avec en ligne de mire, le transfert à une entreprise ou la création d’une startup. Suite aux 2 premières éditions du Programme Jeunes Chercheurs, ce sont plus de 30 candidats qui ont été accompagnés par PULSALYS. Jeunes chercheurs, jeunes docteurs, doctorants et post-doc de Lyon et Saint-Etienne, vous souhaitez vous aussi valoriser vos travaux de recherche ? Participez à la 3ème édition de notre Programme Jeunes Chercheurs en candidatant avant le 5 mars 2020. Sélectionnés à l’issue du Programme Jeunes Chercheurs, les 4 lauréats i-PhD sont actuellement incubés par PULSALYS et sont soutenus dans le cadre d’un programme de développement technologique afin de permettre à leur projet innovant d’en faire LA startup DeepTech de demain.

Nos 4 lauréats i-PhD portent des projets d’une grande diversité

Théau Peronnin (Grand Prix) avec le projet Alice & Bob – Laboratoire de Physique de l’ENS Lyon (Université de Lyon 1, CNRS, ENS Lyon)

Le projet d’Alice & Bob est de développer un ordinateur quantique universel sans erreur et de vendre sa puissance de calcul en tant que service. Les ordinateurs quantiques promettent d’accélérer exponentiellement la puissance de calcul pour de très nombreux problèmes mais jusqu’à présent, les erreurs quantiques étaient la principale barrière à leurs développements. Le bit quantique de Chat, développé par ces laboratoires, résout ce défi en intégrant une correction autonome d’erreur. Aussi, ce bit est le premier à permettre d’effectuer l’ensemble des opérations logiques nécessaires pour construire un ordinateur quantique universel d’ici 3 à 5 ans.

Mikhael Hadida (Grand Prix) avec le projet Bone STREAM – Laboratoire Sainbiose (Université Jean Monnet, INSERM, Institut Mines)

Bone STREAM a pour but de concevoir et valider un système permettant la culture in vitro de modèles de tissu osseux. La structure du dispositif permet de contrôler les paramètres mécaniques, et le système permettra de récupérer des données clés en temps réel. Les retombées directes sont une réduction drastique du coût, du temps et du poids éthique de la recherche, notamment dans les applications suivantes : développement de thérapies avancées ; aide à la fabrication de greffons osseux vivants pour des applications en médecine régénérative ; criblage de molécules ostéo-actives ou anti-cancéreuses en remplacement des modèles animaux…

Oscar Tellez avec le projet NOMAD porté aussi par Geovanny Osorio – Laboratoire Décision et Information pour les Systèmes de Production (DISP : Université Claude Bernard Lyon 1 ; Université Lumière Lyon 2 et INSA Lyon)

NOMAD est le seul outil de communication et d’aide à la décision en France permettant d’organiser et d’optimiser l’activité de transport de personne en situation de handicap. Il prend la forme d’un service web et d’une application mobile ayant chacun plusieurs interfaces en fonction de l’activité réalisée. L’outil s’assurera l’adhésion de chacun des acteurs : les personnes à mobilité réduite et familles aidantes, les centrales de mobilité et chauffeurs de véhicules, et les établissements médico-sociaux. L’objectif est d’arriver à une réduction significative du coût total des transports.

Geoffrey Duran avec le projet SITT – Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs (Université Lumière Lyon 2)

SITT, Social Interactions Training Tools est une application comprenant un programme d’entraînement des compétences de communication et de détection du mensonge. Les professionnels bénéficient rarement d’outils et du temps nécessaire à l’utilisation de techniques de détection du mensonge. La force de ce projet réside en la possibilité de développer sa capacité à détecter le mensonge par un entraînement cognitif, contrairement aux programmes centrés sur la détection d’indices de mensonge. Aussi, en s’intégrant dans un programme d’entraînement cognitif complet, il améliorerait la compréhension et l’interprétation des sous-entendus présents dans le discours d’autrui, aspects qui ne sont pas abordés dans les programmes existants.

Découvrez les témoignages des jeunes chercheurs de la première édition, lauréats i-Phd 2020