Dans le cadre du SRESRI, la région Auvergne Rhône-Alpes prévoit un partenariat avec trois Satt : Pulsalys, Linksium et la structure CAI.

La région s’engage aux côtés de PULSALYS sur le Programme Jeunes Chercheurs et le transfert de technologies Deep Tech vers les entreprises et notamment par la création de startups.

Ce partenariat comprend deux axes qui on été définis avec les Satt dont PULSALYS :

  • Accompagner de jeunes chercheurs vers un premier emploi dans une entreprise régionale, ou éventuellement vers la création de startups. Dans le cadre d’un premier emploi, le chercheur disposera « de leviers de financement pour ses projets plus facilement accessibles ». Dans l’option d’une création d’entreprise, le jeune chercheur bénéficiera cette fois « d’une formation nécessaire, de l’apport d’un socle de connaissances et de compétences (juridiques, managériales,…) » complétée « par un soutien à une phase de maturation pour aboutir à l’incubation de la startup ».
  • Accompagner des projets d’incubation d’entreprises dans le domaine de la Deep Tech. Selon leurs spécificités et notamment les verrous technologiques ou le long et difficile parcours de commercialisation des accompagnements particuliers. Le conseil régional souhaite donc mobiliser deux programmes Feder d’Auvergne et de Rhône-Alpes en appui à l’incubation ; il imagine ensuite articuler ce dispositif avec le programme de développement « Génération Deep Tech » de Bpifrance.startups.

Plus d’informations sur : https://www.aefinfo.fr/acces-depeche/608592