PULSALYS investit pour la création de la startup CARPACCIO.cloud

PULSALYS, la Société d’Accélération du Transfert de Technologies de Lyon Saint-Etienne annonce la signature d’une licence d’exploitation avec la startup CARPACCIO.cloud, dont elle devient actionnaire. La toute jeune startup, fondée par Rudy Marty et incubée à PULSALYS depuis ses débuts sur la base d’une invention développée par le Directeur de recherche CNRS Brian Rudkin, propose ses services d’analyse de tissus musculaires en ligne.

L’analyse des muscles au service de la recherche et du développement pharmaceutique

Une des étapes indispensables de la recherche sur les maladies neuromusculaires (maladies génétiques, auto-immunes, métaboliques, cancers…) est l’analyse fine des multiples paramètres issus de coupes transversales de muscles. La startup CARPACCIO.cloud propose la solution CARPACCIO, un outil en ligne interactif, en mode SaaS (« software as a service ») permettant d’analyser l’intégralité des images de muscles en haute qualité téléchargées sur sa plateforme en ligne. De manière automatique, hautement reproductible et sécurisée, elle délivre une analyse jusqu’à 2000 fois plus rapide que le chercheur ou technicien spécialisé qui réalise ce type d’analyses en routine.

« Notre solution permet d’analyser une image de muscle de 3000 fibres téléchargée depuis n’importe quel interface (ordinateur, laptop, tablette, smartphone) connecté à travers le monde en moins d’une minute ! Elle sera disponible en ligne dès la fin de l’année auprès des laboratoires spécialisés dans le domaine de la recherche neuromusculaire ainsi qu’auprès de CRO (Contract Research Organisations) qui réalisent des études précliniques. A terme, elle pourrait même devenir un outil de diagnostic des maladies neuromusculaires. » confie Rudy Marty, CEO de CARPACCIO.cloud.


Les équipes de PULSALYS et de CARPACCIO.cloud impliquées dans le projet (de gauche à droite) : Sophie Jullian (PULSALYS),
Rudy Marty (Carpaccio.cloud), Stéphane Donnet (PULSALYS), Nathalie Cohet (PULSALYS) et Anne-Caroline Béraud (PULSALYS).


Un partenariat fort avec la SATT PULSALYS

A l’origine, répondant aux besoins de ses travaux de recherche sur une protéine agissant sur la santé musculaire, Brian Rudkin développe dans son laboratoire une première solution numérique d’acquisition et d’analyse de paramètres musculaires à partir d’images prises de coupes de muscles par microscope. PULSALYS, convaincue par ce projet numérique, décide de sécuriser le patrimoine par le dépôt d’une demande de brevet [1] et la protection du logiciel auprès de l’Agence de Protection des Programmes, et d’investir dans le projet à hauteur de 160 000 euros pour développer l’outil et accompagner la création de l’entreprise. Dans ce cadre, la SATT recrute Rudy Marty, ingénieur en charge du déploiement de la solution numérique, qui par ses compétences et sa motivation s’impose rapidement comme futur CEO de la startup. A son contact et sous l’impulsion de PULSALYS, la solution s’optimise tandis que le projet de startup se concrétise.

« Brian avait des résultats prometteurs, un projet ambitieux et une motivation sans faille quand il est venu nous voir. Son premier prix au Startup Weekend Open Labs co-organisé par PULSALYS en 2015, et sa rencontre avec Rudy Marty, embauché par PULSALYS en tant qu’ingénieur maturation, ont créé l’étincelle qui a concrétisé l’entrée en incubation de la startup chez PULSALYS. » déclare Sophie Jullian, Présidente de la SATT PULSALYS.

Déjà lauréate de plusieurs prix avant même sa création, notamment la bourse French Tech Emergence en 2016 et le prix de l’innovation du concours JEA (Jeune Entreprise de l’Année) en mai dernier, la startup CARPACCIO.cloud est promise à un bel avenir. Elle pose aujourd’hui officiellement sa première pierre, en signant le pacte d’actionnaires et la licence d’exploitation du brevet et du logiciel propriétaire qui en découle, qui permet à la société de proposer ses services. PULSALYS, partenaire de premier plan de la startup, devient tout naturellement actionnaire de cette startup qu’elle a aidé à éclore et qu’elle soutiendra activement jusqu’à ses premiers succès.

« Je suis ravi que PULSALYS prenne part à notre aventure. C’est une marque de confiance pour nous et nos futurs investisseurs, qui met en avant la place de l’innovation dans notre technologie et notre business. Nous visons à devenir le leader mondial de l’analyse de muscle d’ici les 5 prochaines années. PULSALYS a été le catalyseur qui nous a permis de faire de l’innovation le cœur de notre entreprise. » témoigne Rudy Marty, fondateur et CEO de CARPACCIO.cloud.

[1] Détenue en copropriété par l’ENS de Lyon, l’Université Claude Bernard Lyon 1, le CNRS, et les Hospices Civils de Lyon.

>> Télécharger le communiqué de presse