/ / > 3dFab / Banque de Tissus et Cellules / Bioimpression 3D

LabSkin Creations fabrique la peau dans toutes ses dimensions

Créée en 2014 par Amélie Thépot, Docteur en biologie cellulaire, la startup LabSkin Creations hébergée à l’hôpital Edouard-Herriot (Lyon 3ème), reproduit artificiellement non seulement l’épiderme, mais également le derme, qui est infiniment plus complexe . Grâce tout d’abord à la culture de cellules in vitro, et dorénavant par bio-impression 3D avec une bio-encre contenant les cellules de peau.

La technique brevetée permet d’obtenir un échantillon de peau en 21 jours contre 45 par culture in vitro classique. Ce gain de temps est précieux pour l’industrie cosmétique (qui représente aujourd’hui l’essentiel du chiffre d’affaires de LabSkin Creations), sachant que depuis 2013 il n’est plus possible de vendre de produits testés sur des animaux dans l’Union européenne. Ainsi les tests doivent-t-ils être effectués sur des échantillons de peau tels que produits par LabSkin Creations.

Un catalogue de services pour l’industrie cosmétique

Se positionnant au départ comme une société de prestation de services, LabSkin Creations élabore des peaux reconstruites sur mesures, plus ou moins complexes, sur lesquelles des tests d’efficacité d’ingrédients et de produits cosmétiques sont réalisés. Trois offres sont proposées correspondant à 3 étapes :

  • « 3D Skin Designer® » pour la conception d’un protocole d’étude personnalisable selon les besoins du client
  • « 3D Skin Factory®» pour la production du modèle de peau reconstruite et l’application des actifs
  • « 3D skin Scanner® » pour l’analyse in vitro permettant la caractérisation des effets des ingrédients testés.

Le livrable de chaque série de tests est un rapport scientifique comportant des données quantitatives et qualitatives des effets du ou des produits testés (imagerie microscopique, analyse tissulaire, analyse quantitative, traitement statistique, reconstruction vidéo…).

Répondre aux besoins de l’hôpital pour traiter les grands brûlés

Née au cœur du Laboratoire des Substituts Cutanés, dont la proximité immédiate avec les unités de soin du Centre des Grands Brûlés de l’Hôpital Edouard Herriot (Pavillon I, HEH) fait de ce dernier un centre unique en Europe, la startup LabSkin Creations vise à imprimer la peau en 3D directement au lit du patient ! « L’impression 3D révolutionnera la clinique » affirme Amélie Thépot, CE0 de LabSkin Creations. Un projet collaboratif (3dFAB, HCL, LabSkin) en partenariat avec la Direction Générale de l’Armement (DGA) a pour objectif l’utilisation de la bio-impression 3D pour des soldats brulés sur le champ de bataille

La bio-impression in situ peut être envisagée grâce un bras robotisé, développé en partenariat avec la plateforme de recherche 3dFab (Axel’One Campus, Université Claude Bernard Lyon1), capable de venir déposer des couches de cellules du derme et de l’épiderme au niveau des zones de peau lésées sur le patient gravement brûlé, afin d’améliorer la qualité de la cicatrisation.

 

Cette technique de bio-impression « au lit du malade » pourrait à terme venir se substituer au recouvrement des zones brûlées par des feuillets épidermiques fabriqués à partir de culture de peau. En effet, on sait d’ores et déjà faire de la « peau reconstruite » grâce à un modèle mis au point au sein de la Banque de Tissus et Cellules (BTC) des HCL par le Dr Odile Damour, qui consiste à cultiver ensemble des kératinocytes et des fibroblastes sur un substrat particulier et « les modèles de peau se sont améliorés et diversifiés grâce à adjonction de types cellulaires » précise le Dr Céline Auxenfans, responsable de la BTC à l’Hôpital Edouard Herriot (HCL).

Le Dr Céline Auxenfans parle des promesses de la bio-impression 3D pour les grands brûlés : Voir la vidéo (à 6’30)

LabSkin Creations bénéficie clairement de toutes ces avancées, qui permettront d’imprimer une peau « intégrale » directement sur la blessure à partir de cellules prélevées au bloc opératoire, et travaille en parallèle à la création d’un modèle vascularisé permettant ainsi une meilleure prise de greffe.

 

 EN BREF

  • Création : Janvier 2014
  • Lieu : Hôpital Edouard-Herriot, Lyon 3ème
  • Fondeur : Amélie THEPOT
  • Nombre de personnes : 7
  • Palmarès :  Trophée Acteurs de l’Economie, Prix Fast 50 Deloitte 2017, Trophée Femme décideur de demain 2017
  • Chiffre d’affaires : confidentiel
  • Site internet : www.labskincreations.fr
  • Compte Twitter : @LabskinC
  • Contact LabSkin Creations : amelie.thepot[@]labskincreations.fr
  • Contact chef de projet santé : nathalie.cohet[@]pulsalys.fr
  • Laboratoires impliqués : Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires, Plateforme 3dFAB, Banque de Tissus et Cellules des Hospices Civils de Lyon (HCL).
  • Chercheurs impliqués : Dr Odile Damour, Dr Christophe Marquette, Dr Céline Auxenfans