/ > AVC / Cardiologie / Dépistage / NeuroCoach

CARDILIVE : au cœur de la prévention du risque d’ AVC avec le NeuroCoach

Se positionnant comme un acteur de santé dans le domaine de la prévention du risque d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), la future startup Cardilive (création d’ici mars 2018) ambitionne de réduire le nombre d’accidents qui pourraient être évités par dépistage, soit 50% des 150 000 AVC /an en France. Simple d’utilisation, son dispositif NeuroCoach permet d’enregistrer le signal cardiaque (électrocardiogramme, ECG) en haute définition afin de l’analyser finement et de définir l’état de risque du patient.

Constat de départ : il y a peu ou pas de signes avant-coureurs pour la moitié des victimes d’un AVC, et la majorité d’entre elles sont en dehors du radar des médecins, car d’apparence « en bonne santé générale ». Or il existe des signaux, insidieux et latents mais détectables, capables d’alerter sur le risque d’occurrence d’un AVC chez ces personnes. Initialement ingénieur en électronique, Noël Bory s’est laissé séduire par le projet NeuroCoach (laboratoire SNA-EPIS, CHU Saint-Etienne, spécialiste du Système Nerveux Autonome) et sera co-fondateur et CEO de Cardilive,

En pratique : 3 marqueurs prédictifs d’AVC mesurés par NeuroCoach 

Grâce à deux électrodes posées sur le thorax du patient et raccordées au dispositif NeuroCoach, 3 marqueurs indicateurs du risque d’AVC sont mesurés : 1/ l’activité du Système Nerveux Autonome (SNA) gérant les fonctions autonomes de l’organisme comme la respiration ou les battements du cœur, 2/ l’existence d’apnées du sommeil responsables de l’hypoxie des cellules et enfin 3/ la fibrillation atriale correspondant à un trouble du rythme cardiaque. « La combinaison de la mesure des 3 vecteurs a un effet boule de cristal sur le dépistage du risque, sachant que l’existence de fibrillation atriale augmente le risque d’AVC de 5% chaque année et l’apnée sévère de 4%» affirme N. Bory.  .

Un business model qui compose avec ses partenaires de prévention

Le développement de Cardilive, encadré depuis son origine en 2015 par Pulsalys se fonde aujourd’hui sur les partenariats noués d’une part avec deux mutuelles régionales appelées à s’ouvrir au plan national et par ailleurs avec l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS – Pharmaciens) qui va permettre le déploiement de la technologie sur le territoire. Ainsi 50 pharmacies sont d’ores et déjà équipées du NeuroCoach et elles devraient être 300 d’ici 6 mois, ce qui représentera 10% des pharmacies de la région Auvergne Rhône-Alpes (AuRA). « Les pharmacies actives disposent du NeuroCoach et peuvent proposer le test à tout patient qui se présente en se plaignant de douleurs » indique N. Bory soulignant l’intérêt du service de proximité. Dans son business model, Cardilive vend ou prête le NeuroCoach et le client (individuel ou pharmacie) achète l’analyse.

Une expertise scientifique et clinique à l’appui d’une ambition forte

Avec un brevet, deux marques et trois algorithmes déposés, Cardilive aborde le marché avec une certaine confiance, d’autant plus que l’Agence Régionale de Santé (ARS) préconise la mise en place d’un dépistage systématique à partir de 50 ans, soit une population de 20 millions de personnes en France dont 1 million serait en fibrillation atriale. Le test NeuroCoach devant être réalisé tous les 2 à 3 ans dès 50 ans pour une efficacité optimale, il s’agit de rendre accessible le dispositif le plus largement possible, au sein des pharmacies ou en accès direct via le site.

Cardilive recherche à présent un million d’euros pour financer son déploiement commercial et renforcer sa solution numérique. « Notre déploiement au niveau européen se fera à partir de 2020 ce qui appellera une nouvelle levée de fonds de 3M€ » annonce N. Bory.

Pourquoi le soutien de Pulsalys à ce projet ?

Présentation de CARDILIVE à l’occasion du Challenge start-ups le 12 décembre 2017 – Evènement Pulsalys fête ses lumières

Pour Pulsalys il s’agit d’une solution clé en main de prévention très puissante, d’où la confiance dans le projet et l’intérêt à accélérer la mise sur le marché du dispositif. Le transfert de technologies est en cours sur une partie des algorithmes issus des travaux de l’équipe SNA-EPIS. Un renforcement des algorithmes autour de l’intelligence artificielle impliquera prochainement une collaboration avec le Laboratoire Hubert Curien. Ces travaux de data intelligence visent à encore optimiser l’analyse réalisée par Cardilive pour accroître son avantage concurrentiel.


 En bref

  • Création : prévue en février / mars 2018
  • Lieu : Saint-Etienne (Centre Ingénierie et Santé, Ecole des Mines)
  • Fondateurs : Noël Bory (Président), Pr. Fréderic Roche (Cardiologue, Directeur SNA Epis), Pr. Jean Claude Barthelemy (Cardiologue, Société Européenne de Cardiologie), Vincent Pichot (Ingénieur, algorithmes)
  • Chiffre d’affaires prévisionnel : 1,2M€ en 2018 ; 1,8M€ en 2019 ; 5M€ en 2020
  • Nombre de personnes : 3
  • Financement : Fonds propres + investissement de Pulsalys
  • Levées de fonds : 1M€ en 2018 ; 3M€ en 2020
  • Palmarès 2017 :
  • Site internet : www.neurocoach.fr
  • Contact CARDILIVE : noel.bory[@]lifemedicalcontrol.com
  • Contact Chef de projet PULSALYS : nathalie.cohet[@]pulsalys.fr