/ > Assistance / LIRIS / Logiciel

AIDAXIS : une solution intelligente d’assistance logiciel

Article  publié le 12/11/2018

Mis à jour le 10/04/2019

AIDAXIS : une solution intelligente d’assistance logiciel

En collaboration étroite avec le LIRIS, la startup AIDAXIS créée fin 2016 a développé une solution qui permet d’apporter de l’assistance aux utilisateurs de logiciels directement dans l’interface. Après 2 ans de R&D et avoir signé une licence d’exploitation avec PULSALYS, AIDAXIS réalisera son premier CA en 2019, notamment grâce à ses contrats avec des éditeurs de logiciels et autres entreprises représentant près de 40000 utilisateurs finaux, et particulièrement intéressés par la généricité de la technologie, déclinable à tous leurs logiciels

L’idée de départ des 3 co-fondateurs, tous issus du métier du logiciel, était de proposer une solution intelligente et générique d’assistance logiciel, qui apprenne aussi du comportement de l’utilisateur pour s’adapter à son utilisation. « Il y a quelques années nous étions intégrateur de logiciel et avons ressenti le besoin d’apporter plus à nos clients pour faciliter l’adoption de nos logiciels » déclare Nicolas Bravin, CEO de la startup AIDAXIS, cofondée en novembre 2016 avec Francis Bravin, responsable financier de la société, et Bruno Charnal, en charge de la gestion de projets avec les clients. C’est vers le Laboratoire d’Informatique en Image et Systèmes d’Information (LIRIS : CNRS, INSA, UCBL, ULL, ECL) qu’ils se tournent dès début 2016 pour concrétiser leur projet.

Le LIRIS : source de technologie et de ressources humaines !

La brique technologique recherchée par les porteurs du projet AIDAXIS était l’objet de la thèse de Blandine Ginon au sein de l’équipe TWEAK (Traces Web Education Adaptation Knowledge) du LIRIS, focalisée sur l’analyse des traces informatiques. Les entrepreneurs et le laboratoire se sont donc rapidement entendus : « Lorsque j’ai terminé ma présentation du projet AIDAXIS, la chercheuse responsable de l’équipe, Stéphanie Jean-Daubias, a réagi en disant que l’exposé et les slides auraient pu être les siens ! » se souvient Nicolas avec amusement. Le LIRIS était de son côté en train de chercher un partenaire industriel. La concordance était donc parfaite et AIDAXIS engage Blandine comme CTO de la société, spécialiste en assistance intelligente, pour poursuivre la R&D. Suivront 3 autres chercheurs…

Un transfert de technologie signé en août 2018

La collaboration s’est mise en place rapidement et naturellement entre la jeune pousse et le laboratoire, et la contractualisation n’est intervenue que plus tard, lorsque la chercheuse a sollicité Stéphane Donnet, chargé de développement chez PULSALYS. La déclaration d’invention portant sur le moteur d’assistance développé au LIRIS a alors été effectuée, puis le contrat de sous-licence signé entre la SATT et AIDAXIS. « Nous visons des outils complexes comme SAP, et lorsque nous avons rencontré PULSALYS en 2017 nous avions déjà une preuve de concept sur une déclinaison de SAP pour les PME (SAP Business One), ce qui nous a permis d’aller au-delà de la preuve » indique N. Bravin. En effet, le moteur d’assistance conçu au LIRIS est à la base du développement de la solution technologique d’AIDAXIS : l’exploration de la trace informatique laissée par l’utilisateur permet ainsi de générer une assistance personnalisée, de qualité …et unique !

Une équipe complémentaire de 7 personnes

Depuis le début de l’aventure Aidaxis, la diversité des profils de l’équipe est une vraie richesse. Les 3 fondateurs ont chacun des expériences et des compétences variées qui leur ont permis d’aller de l’avant en se challengeant. Pour Nicolas Bravin (CEO), il est « indispensable d’avoir une équipe avec des profils différents afin de ne pas se cloisonner dans un mode de pensée ». « Nous avons dès le départ souhaité intégrer des chercheurs mais également des profils opérationnels plus techniques, si possible avec une mixité, ce qui est le cas chez nous » précise-t-il. L’échange et le partage quotidien au sein de l’équipe a permis de faire émerger des questionnements pertinents et de créer un vrai collectif soudé. La volonté de Nicolas Bravin est d’avoir une équipe complémentaire avec des personnes venant de cursus hétéroclite avec des visions différentes, « ce n’est pas toujours le plus simple à gérer mais c’est le plus enrichissant et le plus pertinent pour faire avancer notre société » conclue-t-il.

Un vaste marché en B to B

C’est un marché de plusieurs centaines de millions d’utilisateurs de logiciels dans le monde qui s’ouvre à AIDAXIS, avec par exemple 1,5 million d’utilisateurs de la solution Business One. « Nous visons 1% du marché à moyen terme » commente Nicolas, précisant que trois types de clients sont ciblés : les éditeurs de logiciels, qui les conçoivent ; les intégrateurs de logiciels, qui les mettent en place dans les entreprises ; et enfin les utilisateurs finaux, que sont les entreprises et qui ont besoin d’accompagner leurs collaborateurs à l’adoption et la prise en main. « Les principaux atouts de notre solution d’assistance, qui vise en B to B les trois communautés citées, est de s’adapter à l’expérience de chaque utilisateur et d’être générique » indique-t-il. L’assistance est en effet conçue de telle sorte qu’elle permet d’apporter de l’aide sur les différents logiciels complexes utilisés par une même entreprise.

 *Propos recueillis par Nathaly Mermet

 EN BREF

  • Création : novembre 2016
  • Lieu : Lyon Villeurbanne (siège social : Villefranche, 69)
  • Fondateurs: Nicolas Bravin (CEO), Francis Bravin, Bruno Charnal
  • Nombre de personnes : 7 (objectif 10 en 2019)
  • Site internet : http://aidaxis.com
  • Contact AIDAXIS : nicolas.bravin[@]aidaxis.com
  • Contact Chef de projet Pulsalys : stephane.donnet[@]pulsalys.fr
  • Laboratoire impliqué : LIRIS (CNRS, INSA, UCBL, ULL, ECL)
  • Chercheurs : Stéphanie Jean-Daubias, Blandine Ginon

 Photo: Nicolas BRAVIN, CEO de AIDAXIS ©PULSALYS/Nathaly Mermet