/ / / > Autisme / cnrs / Diagnostic / digital / E-santé

DIGITRACK : pour diagnostiquer précocement l’autisme par une approche simple et efficace

Développée prioritairement pour l’autisme, l’application mobile Digitrack propose une solution simple et efficace pour le dépistage et le diagnostic précoce. Cette avancée majeure pour les professionnels de santé comme pour les patients repose sur une technologie de mesure indirecte de l’attention visuelle par exploration tactile d’une image.

« L’idée générale de départ était de mettre au point un dispositif capable de faire un diagnostic précoce de l’autisme en s’affranchissant du dispositif de suivi des mouvements oculaires, relativement complexe, et en utilisant les mouvements des doigts » indique Angela Sirigu, Directrice de recherche CNRS à l’Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod (ISC). A la base du projet, la découverte de la similitude dans les modalités sensorielles visuelle et tactile lorsque le sujet observe une image floutée.

La beauté de la démonstration scientifique

Une étude menée à l’ISC et en cours de publication démontre la corrélation très forte entre le suivi oculaire par « Eye Tracking » et le suivi digital par « Digitrack » d’une image à explorer. « Le système visuel est organisé avec une résolution rétinienne fine au niveau d’une partie centrale très petite (correspondant à la fovéa) et une résolution moindre en périphérie » rappelle Angela Sirigu. Ainsi, le mouvement oculaire des yeux pour analyser une image consiste à la balayer avec la fovéa, puis le cerveau reconstruit ensuite cette image. « En utilisant une image floutée de manière gaussienne, on observe que l’exploration digitale avec les dix doigts imite la vision fovéale » explique-t-elle, démontrant la forte corrélation entre les deux modalités sensorielles, visuelle et tactile.

Une « simple » application mobile

Alors que l’enregistrement oculaire par « Eye tracking » implique un dispositif contraignant et couteux, le système Digitrack ne requiert quant à lui qu’une tablette et s’avère même ludique pour les enfants ! « Le sujet explore l’image avec les doigts en mimant la stratégie du regard » décrit la chercheuse, expliquant qu’il en est de même dans le comportement autistique, dans lequel le sujet évite typiquement le centre du visage (regard fuyant). Très puissant pour identifier efficacement les comportements d’évitement caractéristiques de l’autisme ou fiabiliser un pré-diagnostic, le test peut être utilisé de manière simple avec des enfants jeunes dès trois ans. « Ils sont généralement très coopérant pour effectuer cette tâche qui est perçue de façon tout à fait ludique » se réjouit Angela Sirigu.

Des perspectives prometteuses pour un enjeu de santé publique

Les avantages compétitifs affichés sont donc nombreux puisque le nouveau dispositif mis au point, outre d’être peu coûteux, mobile et connecté, offre un diagnostic fiable et précoce de l’autisme. Simple d’utilisation, il pourra non seulement être à la disposition des professionnels de santé, mais également en milieu non médicalisé pour le dépistage de masse.  Plus largement, le dispositif Digitrack peut s’appliquer au dépistage et diagnostic précoce de divers troubles neurologiques de la prise d’information, de l’attention et de la mémoire visuelle. Si l’indication prioritaire est aujourd’hui l’autisme, des indications secondaires pourraient bénéficier de l’approche, telle la dyslexie, la maladie d’Alzheimer ou d’autres pathologies neurodégénératives.

Quelles voies de valorisation possibles ?

S’appuyant sur deux brevets CNRS / UCBL protégeant la technologie, déposés et gérés par Pulsalys, ainsi qu’un essai clinique pilote réalisé auprès de patients en Italie, le dispositif vise une utilisation par les hôpitaux, les centres de référence spécialisés et les laboratoires pharmaceutiques pour le suivi d’efficacité de médicaments. « Nous avons pu tester notre technologie auprès de patients en Italie et sommes actuellement dans l’attente de l’approbation du comité d’éthique en France afin de pouvoir élargir notre échantillon » déclare Angela Sirigu. Parallèlement, la SATT Pulsalys travaille activement à la structuration du projet afin d’envisager la création d’une startup exploitant la technologie prometteuse.

*Brevets prioritaires EP16305042 (étendue PCT) et FR1754096

En bref

 


Si vous ne trouvez pas l'offre de vos rêves

Référence : DIGITRACK [D01785]

Mots clés : Autisme, Diagnostic, Digital, E-santé