LACTIPS,  la startup industrielle, spécialisée dans la conception et la fabrication d’un matériau plastique hydrosoluble et biodégradable à base de protéines de lait, a annoncé le 17 juillet dernier une augmentation de capital de 3,7 millions d’euros.  Née grâce au soutien de Pulsalys en 2014 , LACTIPS [Lire l’interview de Marie-Hélène GRAMATIKOFF, CEO de LACTIPS ] se dote ainsi des moyens nécessaires pour accélérer son développement. Cette levée de fonds a été souscrite par Demeter à travers les fonds D3 A et Emertec 5, déjà présent au capital depuis 2015, ainsi que BASF Venture Capital, l’un des leaders industriels mondiaux du secteur de la chimie ainsi que BNP Paribas Développement et Crédit Agricole Loire Haute-Loire Capital Innovation. Cette transaction vient couronner quatre années de développement intense et va permettre d’engager des moyens pour l’industrialisation, la commercialisation et la continuité du développement produit avec des perspectives de forte croissance.

« Cette augmentation de capital traduit la confiance de nos investisseurs dans nos produits et notre modèle économique. BASF Venture Capital et Demeter, en tant que partenaires internationaux, BNP Paribas Développement comme investisseur national et Crédit Agricole Loire Haute Loire Capital Innovation, comme investisseur régional contribuent avec leur savoir et compétences complémentaires à propulser les activités industrielles de Lactips.» Marie-Hélène GRAMATIKOFF, PDG.

  Lire le Communiqué de presse de Lactips du 17/07/18.

 

« De la même façon que Lactips transforme le lait en plastique, Pulsalys transforme les résultats de la recherche en entreprises! » a déclaré Sophie Jullian à l’occasion de l’inauguration du siège de la startup le 12 juillet dernier à Saint-Etienne. Tout savoir sur la genèse de Lactips : lire Lactips emballe l’industrie avec ses plastiques biosourcés.