Article publié le 15/10/2019

PULSALYS était présente au cœur du Village des Sciences au Musée des Confluences du 3 au 6 octobre dernier pour la Fête de la science. Une occasion unique pour montrer à un large public curieux de sciences, et notamment à un public scolaire, des innovations issues des laboratoires académiques qui entrent dans notre quotidien. Au rendez-vous, plusieurs projets et startups soutenus par PULSALYS, comme [kosmopoli:t], Bretez Grand Châtelet, Bleu Lumière, ODIMEDI, Ludisymboles ou encore 3d.Fab impliquant les laboratoires DDL, ILM, LAET, ICAR, CRNL

« La Fête de la Science est une formidable vitrine pour montrer ce qu’est la science » a rappelé en ouverture de l’événement Khaled Bouabdallah, Président de l’Université de Lyon (UDL). La 28ème édition de la Fête de la Sciences, organisée dans le Rhône par l’UDL, était combinée cette année à la célébration des 80 ans du Centre National de Recherche Scientifique, précisément fondé le 19 octobre 1939. Une double belle opportunité donc pour PULSALYS d’être aux côtés de ses deux actionnaires.

Le CNRS à l’honneur et un village des Sciences exceptionnel au musée des Confluences

80 ans ça se fête ! Après être revenu sur la genèse du CNRS comme «enfant du Front Populaire», Denis Guthleben, attaché scientifique du Comité pour l’histoire du CNRS, a rappelé que la Recherche était le pilier de l’indépendance, et comment les dernières décennies ont vu l’essor du lien entre la recherche et l’industrie.

Quoi de mieux pour partager la passion des sciences que des chercheuses et chercheurs enthousiastes, proposant des animations autour de leurs propres travaux de recherche ? Imaginer l’homme de demain reconstruit par des procédés bio-numériques, percer les mystères des momies dorées, simuler des éruptions volcaniques, tromper le cerveau avec des illusions d’optique…autant de thématiques partagées avec le public en déambulation dans le Village des Sciences.

Une belle sélection de projets sous le feu des projecteurs

Mis en scène dans le prestigieux cadre de verre et de lumière du Musée des Confluences, plusieurs projets soutenus par PULSALYS s’exhibaient donc aux visiteurs :

« Les projets en Sciences Humaines et Sociales se prêtent particulièrement bien à l’activité de médiation scientifique, et la Fête de la Science est une réelle opportunité pour les chercheurs d’aller à la rencontre du public » note Emilie Ribeiro, Chef de projets chez PULSALYS et dont le portefeuille de projets était largement représenté.

Nathaly Mermet

Photos :©NM

Lire aussi : Quand les sciences du langage se prennent au jeu