3 questions à Pauline Abrial

Développeuse chez PULSALYS pour le projet FXR au sein du CIRI

Quels sont votre formation et votre parcours ?

J’ai commencé mon cursus par un IUT génie biologie option agroalimentaire. J’ai effectué un stage dans un laboratoire de recherche ce qui m’a ainsi motivé à poursuivre mes études. J’ai ainsi rejoint la licence sciences technologie et santé à Lyon puis j’ai poursuivi par un master recherche en écologie microbienne. Préférant le côté humain que le coté végétal, j’ai fait mon stage sur le staphylocoque doré, ce qui m’a permis ensuite de rejoindre une équipe sur la même thématique en tant qu’assistante ingénieur au sein du CIRI. J’ai ensuite eu l’opportunité de rejoindre une équipe travaillant sur le rythme circadien des mammifères et de continuer à développer diverses compétences.

Quelle est votre fonction chez PULSALYS ?

J’ai été recrutée par PULSALYS en tant qu’ingénieur biologie cellulaire et virologie pour travailler au sein de l’équipe Biologie Cellulaire des Infections Virales sous la direction du Dr Patrice André et Vincent Lotteau. Le projet a pour objectif de screener de nouvelles molécules ayant des effets sur la réplication et la réactivation du virus de l’immunodéficience humaine et de virus à ADN.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre la structure et quels sont vos souhaits ?

Ayant un fort attrait pour le travail à visée thérapeutique, PULSALYS me permet de relever un nouveau défi dans ce domaine. De plus, faire la passerelle entre la recherche académique et le monde industriel me parait nécessaire afin d’avancer dans la même direction et améliorer la recherche dans sa globalité.