3 questions à Alix LOPEZ,

Développeur pour le projet Genouillère

Quels sont votre formation et votre parcours ?

J’ai effectué ma formation au sein de l’Institut National de Sciences Appliquées de Lyon dans le département Science et Génie des Matériaux. J’ai eu l’opportunité de faire un échange académique à l’université de Loughborough (Angleterre) où j’ai effectué un projet de recherche sur la caractérisation micro-structurale d’un implant médical imprimé en 3D. Pour valider ma formation, j’ai effectué mon stage au sein de la plateforme 3d.FAB rattaché à l’Institut de Chimie et de Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) au cours de duquel j’ai travaillé sur l’impression 3D d’élastomères silicone et leur effondrement.

Quelle est votre fonction chez PULSALYS ?

J’ai été recruté par PULSALYS en tant que développeur pour le projet Genouillère.  Je travaille au sein du laboratoire Matériaux : Ingénierie et Science (MATEIS) et en lien avec le Laboratoire de Biomécanique et Mécanique des Chocs (LBMC). Le projet a pour but de développer une nouvelle génération de genouillère de protection. Mon rôle est d’étudier les solutions matériaux et de démontrer la faisabilité du projet. Si les résultats sont concluants, la mission peut se poursuivre jusqu’à la création d’un prototype. 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre PULSALYS, le projet Genouillère et quels sont vos souhaits ?

L’innovation et les dispositifs médicaux sont deux sujets qui m’intéresse fortement, ce projet était l’occasion d’allier les deux ainsi que de mettre en application les connaissances acquises lors de ma formation. J’aime également le fait d’être dans la recherche académique en ayant une visée applicative et utile pour la société. Mon souhait serait de créer un produit innovant et pratique qui aurait un impact positif dans notre société, le tout en prenant du plaisir à aller travailler chaque matin.