Vendredi 8 février 2019

Appel à Projets « Tech 4 Inclusion » : 8 projets lauréats

Suite au comité de sélection qui s’est tenu jeudi 17 janvier 2019, huit projets ont été retenus dans le cadre de l’appel à projets « Tech 4 Inclusion ».


Cet appel, porté conjointement par la SATT PULSALYS et par l’Université de Lyon via l’IDEXLYON, a pour ambition d’identifier des résultats de recherche des laboratoires afin de permettre leur développement en produits/services innovants destinés à améliorer la qualité de vie des personnes en situation de handicap ou d’exclusion.

Le comité de sélection, présidé par Alain Belli, Vice-président délégué Valorisation de l’Université Jean Monnet, rassemblait des représentants de laboratoires, de collectivités, d’associations ainsi que des acteurs économiques du territoire. Ces derniers ont distingué quatre projets pour un financement IDEXLYON global de 150 000 euros en pré-maturation :

  • Le projet LION – Laboratoire d’innovations en olfaction neurocognitive et affective, porté par Moustafa Bensafi. (CRNL, CRNS) ;
  • Touch 4 Vision – Développement d’une canne blanche instrumentée pour la navigation des personnes avec déficits visuels, porté par Alessandro Farne et Alice Roy (CRNL & DDL, Inserm, CNRS) ;
  • ODIMEDI – Outils digitaux sur l’interprétariat médico-social, porté par Émilie Jouin et Nicolas Chambon (ICAR, ASLAN, CMW – ENS de Lyon) ;
  • MANES – Médiation et accessibilité numérique pour les étudiants sourds, porté par Marion Fabre (ECP, Université Lumière Lyon 2).

Ces projets démarreront au printemps 2019 et bénéficieront de l’expertise de PULSALYS dans la structuration et le suivi des projets, afin qu’ils atteignent la maturité technique nécessaire à un programme de maturation.

Par ailleurs, PULSALYS a de son côté sélectionné quatre autres projets issus de « Tech 4 Inclusion » pour un développement en maturation :

  • RAMFES – Rameur à stimulation électrique fonctionnelle, porté par Vance Bergeron (Laboratoire de Physique, ENS de Lyon) ;
  • LUDISYMBOLES – Outils de détection précoce et de remédiation de la dyslexie de type visuel porté par Laure Pisella (CRNL, Inserm, Université Claude Bernard Lyon 1) ;
  • NO-VERB – Système de détection et d’exploitation des micro-expressions du visage pour la communication non verbale, porté par Olivier Alata (LaHC, Université Jean Monnet) et Alexandre Meyer (LIRIS, Université Claude Bernard Lyon 1) ;
  • CAPTIV – Dispositif innovant d’aide au maintien de l’activité physique (AP) par capteurs d’activités (bracelet holter connecté) chez les séniors, porté par Christian Boissier (SNA-Epis, Université Jean Monnet, CHU Saint-Étienne).

Ces quatre projets bénéficieront d’un investissement par PULSALYS, intégrant un programme de développement sur mesure dans l’objectif de transférer ces projets vers une entreprise existante ou de construire une startup. Au programme : développement technologique selon un cahier des charges industriel (prototypage, preuve du concept, etc.), sécurisation par la propriété intellectuelle, travail sur le modèle économique, recherche de partenaires, etc. Avec en plus, pour les projets orientés startup : soutien dans la construction de l’équipe dirigeante, recherche de financements, développement du business, ou encore déploiement à l’international.

À travers le soutien apporté à ces huit projets innovants, l’IDEXLYON et PULSALYS élargissent le cercle vertueux de leur complémentarité d’action en faveur du développement économique du territoire, depuis la recherche académique jusqu’au monde socio-économique.