Le 3ème Challenge Startups organisé par Pulsalys le 24 avril dernier était l’occasion de présenter à l’écosystème de l’innovation 4 de ses startups : MuseoPic, SameSame, Lyophitech et MEDAE.

« Nous accomplissons un long chemin d’accompagnement depuis la recherche académique vers le monde socio-économique en intégrant les 4 dimensions : technologique, économique, ressources humaines et propriété intellectuelle » rappelle Sophie Jullian, Présidente de Pulsalys, auprès du jury sollicité. « Nous faisons le pari qu’on ne peut réussir le transfert d’une technologie sur le marché en brusquant trop fortement les porteurs de projets » indique t-elle, les appelant à une certaine bienveillance dans un souci constructif.

« La différence entre le Challenge Startups organisé par Pulsalys et les autres jurys est qu’il ne s’agit pas d’un jury décisif : nous sommes là pour apporter un éclairage sur les projets » déclare Agnès Gahigi, alors Déléguée régionale adjointe à la DRRT (Délégation Régionale Recherche et Technologie) et membre du jury Challenge Startups de Pulsalys. Par ailleurs impliquée dans le programme d’engagement PEPITE, elle observe : « Il y a ce que l’on écrit dans le Business Plan au départ …puis la réalité du business! ». L’intérêt selon elle de participer au jury Challenge Startups de Pulsalys est qu’il s’agit de projets déjà connus, pour lesquels on peut apporter un nouveau regard sur le mode d’accompagnement de Pulsalys. « Il s’agit d’un exercice extrêmement intéressant » confie-t-elle avec un recul sur les trois Challenge Startups auxquels elle a participé, avant de rejoindre en mai l’Université de Lyon en charge des Programmes Investissements d’Avenir de l’IDEX. En effet « tous les projets sont intéressants et tous les porteurs de projets méritent d’être considérés » appelle-t-elle de ses voeux, reconnaissant ne jamais être blasée. « On ne va pas si mal que l’on peut entendre souvent : il y a plein d’idées qui bouillonnent de partout » se réjouit-t-elle.

Agnès Gahigi, Déléguée régionale adjointe à la DRRT

« Les porteurs de projets parlent souvent de leurs produits mais pas de leur entreprise » observe Rodolphe Pasquier-Desvignes, Directeur Général de Réseau Entreprendre Rhône et membre du jury Challenge Startups de Pulsalys. « Nous sommes tout à fait complémentaire de la SATT, car chez Réseau Entreprendre nous sommes des chefs d’entreprises qui au quotidien accompagnons des chefs d’entreprises » affirme t-il, observant que Pulsalys dispose d’un « matériau double » que sont les chercheurs et les produits de la recherche et que Réseau Entreprendre a pour vocation d’accompagner les personnes lorsque les projets sont bien « mûrs » pour créer des entreprises.

Rodolphe Pasquier-Desvignes, Réseau Entreprendre (à gauche) et Jean-Christophe Cejka, MEDAE ( à droite)

 

 

Alexandre Boulmé « ouvre le bal » du Challenge Startups pour présenter le projet Gong by SameSame  au jury.

Jean-Christophe Cejka explique le business model de Max by MEDAE au jury du Challenge Startups de Pulsalys
Jillian Boyer fait la démonstration compagnon culturel illimité
devant le jury Challenge Startups Pulsalys

Image à la Une : Jury du 3ème Challenge Startups